Parcours 16 - Le 11 décembre 2015

 

VISITE DE L'UNITÉ DE MÉTHANISATION BIOÉNERGIE

DE CHAUMES-EN-BRIE

 

Le 4 septembre 2014, Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie a annoncé le lancement d’un appel à projets pour le développement de 1 500 installations de méthanisation en 3 ans réparties dans les territoires ruraux. Cet appel à projets s’adresse aussi bien à des porteurs de projet du monde agricole, de l’industrie ou de l’agroalimentaire qu’à des collectivités territoriales.

Le 11 décembre prochain, venez découvrir l’unité de méthanisation Bioénergie de la Brie, opérationnelle depuis 2009.

Le secteur agricole génère à lui seul en France 20% des émissions de gaz à effet de serre. Des hommes et des femmes proposent des solutions innovantes visant à y remédier. En 2008, les propriétaires de la ferme d’Arcy à Chaumes en Brie, Mauritz et Jacques-Pierre Quaak, ont l’idée d’utiliser les déchets de leur ferme pour produire de l’énergie et de l’engrais. Un an plus tard, ils créent la SAS Bioénergie de la Brie et font construire une unité de méthanisation : ils valorisent désormais les déjections animales et résidus végétaux en biogaz. La ferme d’Arcy devient  par la suite la première propriété agricole à produire du biométhane qui, par un processus technologique innovant, est injecté directement dans le réseau de gaz naturel local. Depuis août 2013, la production des frères Quaak approvisionne en gaz renouvelable les 1 500 foyers raccordés au réseau des 5 communes environnantes ! Une sixième a été raccordée en juin dernier. Les toitures des bâtiments de la ferme sont également couvertes de 1800 m² de panneaux photovoltaïques produisant trois fois l’énergie consommée par l’exploitation agricole.

Bien plus qu’une ferme, cet ensemble atypique nous montre comment concilier autonomie énergétique, gestion exemplaire des déchets et maîtrise de l’empreinte environnementale.

 

© SAS Bioénergie de la Brie

 

SOLUTIONS DE MOBILITÉ ET INSTALLATIONS DE BORNES DE CHARGE POUR VÉHICULES ÉLECTRIQUES

(INVESTISSEMENTS D'AVENIR) À MONTÉVRAIN

 

Visite de la station d’écomobilité Place Jean Monnet à Montévrain

 

L’Île-de-France représente 11,7 millions d’habitants et 40 millions de déplacements chaque jour. Quelles sont les initiatives qui permettent aux usagers de se déplacer plus efficacement tout en réduisant leur impact environnemental ?

Sur le territoire de Marne-la-Vallée et des 27 communes qui la composent, un vaste réseau d’écomobilité est en plein développement. Le projet a débuté en 2012 avec le travail collectif des territoires, de la société MOPeasy et avec la participation de la RATP et de la SNCF : 15 stations d’écomobilité y ont été déployées. Elles proposent une vaste gamme de services : bornes de recharge pour  véhicules électriques et hybrides, autopartage, covoiturage et information en temps réel sur le réseau de transports en commun.

Aujourd’hui, le projet se poursuit et 72 stations de plus seront mises en service en 2016. Au total, les usagers pourront bénéficier de 86 véhicules en autopartage et de 176 places de recharge ! Initiative bénéfique pour l’environnement, elle permettra d’ici 2015 de diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre du territoire.

Le 11 décembre prochain, venez découvrir la station d’écomobilité de Montévrain.

 

© EPAMARNE

Le 11 Décembre 2015 de 09:15 AM à 01:00 PM

Gare de Verneuil l'Etang - 77 390

Voir la carte


Programme

Le 11 décembre 2015

– Visite de l’unité de méthanisation Bioénergie de Chaumes-en-Brie
– Solutions de mobilité et installations de bornes de charge de véhicules électriques (investissements d’avenir) à Montévrain. 

De 09h00 à 13h00

Les transports entre les lieux de visites sont organisés et pris en charge par l’ADEME.

 

Point de départ de la visite

Rendez vous à 08h45 à la Gare de Verneuil l'Etang.

Transilien Ligne  - StationVerneuil l'Etang

Un bus vous amènera directement sur les sites des visites.

La Direction Régionale Île-de-France de l'Ademe et ses partenaires.

            

                     

Sous réserve d'un nombre minimum de participants